Les Caprices de Marianne, Musset

IMG_1169Lire les auteurs classiques n’est pas un vilain défaut. Et puis, à 6h07, ça fait grosse intello dans le train, avec mon paquet de copie sur la tablette ( que je n’ai toujours pas corrigé mais ça, PERSONNE ne le sait)…
D’ailleurs, je voulais savoir si des articles sur ma vie de prof 2ème round vous intéressez car les articles sur le premier round (que vous pouvez retrouver ici ) sont parmi les plus lus, depuis quelques temps.
Bref, Musset.
A dire vrai, je ne le connais pas bien. Je connaissais que son histoire de Love et sa poésie. Évidemment, au CAPES, je suis tombée sur du théâtre et je me suis sentie con. Un peu comme demander à un gamin de courir quand il ne sait pas marcher. Inutile de vous dire que je me suis ROYALEMENT plantée, mais au moins, ça m’a donné envie de lire l’œuvre en entier.

Que nous raconte cette pièce de théâtre?

Coelio, un jeune noble napolitain, est amoureux de Marianne qui,elle, est mariée à Claudio, un vieux juge de la ville. Marianne, fidèle à son vieux mari alors qu’elle est dans la fleur de l’âge, ne sort que pour se rendre à l’Église. Coelio fait tout ce qu’il peut pour séduire la belle, sans succès. Alors, il se retourne vers Octave, son ami et cousin du mari de la belle.
Octave entre donc dans la maison interdite pour porter les vœux de son ami…évidemment rien ne se passe comme prévu…. et vous devez lire cette courte pièce pour en savoir plus (mouahahhhaa!)
On sent dans l’écriture une certaine admiration pour le drame à la Shakespeare. On peut retrouver une phrase comme ” Suis-je Coelio?” ce qui ne peut nous faire penser qu’aux questionnements hautement profond des personnages de Shakespeare. Par ailleurs, les joutes verbales entre Mariane et Octave sont assez séduisantes et je trouve cela remarquablement drôle pour une tragédie. Car oui, j’aime rire dans une tragédie ou pleurer dans une comédie et plus c’est à la limite du burlesque, plus ça me plaît ( Beaucoup de bruit pour Rien, de Shakespeare est l’une des pièces que j’aime le plus dans le genre tragicomédie)

Alors? Alors j’ai envie de lire tout le théâtre de Musset !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *