Lectures pour tordre le cou aux stéréotypes

J’en ai déjà parlé sur Instagram, il y a quelque temps mais s’il y a bien un défaut que je reproche à l’école, c’est la pression du genre.

Evidemment, ce n’est pas l’école en elle-même mais les enfants entre eux et parfois l’atsem, le maître ou la maîtresse qui viennent avec leur représentation.

Si nous nous posions jamais la question du genre avec l’Enfant chérie, je peux vous dire que nous avons vite déchanté! Sont arrivées, peu après la rentrée, les “c’est pour les garçons”, “c’est un jeu de garçon”, “c’est meilleurs les filles” etc etc …
J’ai même entendu l’Enfant de pas encore 4 ans, à l’époque, employer le mot mariage.

J’ai donc décidé de varier les lectures pour ouvrir le champ des possibles et venir casser des représentations avant qu’elles ne soient trop ancrées.

Voici donc ma petite sélection lecture :

Les filles peuvent le faire aussi, Sophie Gourion et Isabelle Maroge

Il s’agit là du premier livre que j’ai offert à l’Enfant chérie. Le travail de Sophie Gourion et Isabelle Maroger est top ! Les dessins sont superbes et le texte est accessible même pour les plus jeunes.
Le livre, publié chez Gründ, se lit dans les deux sens l’un intitulé “les garçons peuvent le faire aussi” et l’autre ” les filles peuvent le faire aussi”.

Plusieurs situations ou mots de cours sont repris pour être déconstruits, un vrai plaisir!

Princesse Kévin, Michaël Escoffier Roland Garrigue

Ce livre publié chez p’titGlénat est très drôle. Kévin veut être une princesse, veut du maquillage et des talons.
Dans ce livre, sont évoqués les moqueries, le sentiment d’isolement que peuvent ressentir les enfants lorsqu’à l’école ils ne sont pas conformes aux attendus sociaux des autres.

Kevin trouve le soutien d’une camarade et nous fait rire. Mais Kévin est une princesse. Les autres peuvent bien rigoler, Kévin s’en moque.
C’est un beau message pour aider les enfants à assumer leur goût.
Un véritable coup de cœur.

Dînette dans le tractopelle, Christos Mélanie Grandgirard

Dans ce livre, l’histoire se déroule dans un magazine de jouets pour Noël. Les fameuses pages bleues pour les garçons et les roses pour les filles. Seulement voilà, les pages ont été recollées n’importe comment….

Dans ce livre, la question des jeux genrés est abordée avec pour conclusion que tout le monde peut jouer à tout, que l’on soit fille ou garçon.
De tous, c’est peut-être celui que j’aime le moins. L’histoire qui aurait pu être une histoire d’amitié sans ne rien changer au fond, se termine quand même par “les amoureux”. Et certaines tournures comme ” cesser de jouer le grand frère protecteur” pour parler d’un jouet masculin sans lien de parenté avec les jouets féminins me semblent malheureuses.
Il s’agit de livre pour enfant, certes, mais ce serait bien aussi de ne pas valider des rôles types masculins comme ” le grand frère protecteur” .
Le livre est publié chez Talents hauts .

La Princesse et le dragon, Robert Munsch, Michael Martchenko

Livre coup de cœur pour cette princesse. Elle ne se laisse pas faire par le dragon qui brûle son château. Elle se bat pour retrouver le Prince et use de sa ruse pour arriver à ses fins… seulement quand le Prince lui reproche de ne pas être élégante, parfumée et bien peignée, elle n’a pas dit son dernier mot…
Ce livre sur l’image de la femme, le mariage et l’acceptation de soi m’a beaucoup plu. J’ai été assez surprise par la réaction de l’Enfant chérie qui a d’abord pensé que la princesse était méchante. Elle n’avait pas compris les reproches du Prince ni ce que cela signifiait. J’ai donc expliqué, relu et encore expliqué afin qu’elle comprenne.
Encore une fois, cela montre bien comment les schémas de conte sont bien ancrés dans l’imaginaire de nos enfants.
Le livre est publié chez Talents hauts .

La Tribu qui pue, Elise Gravel et Magali Le Huche

Ce livre c’est le coup de cœur absolu ! Il s’agit d’une bande d’enfant qui vit dans des cabanes de branches. Fanette Ducoup est la cheffe et c’est elle qui va sauver toute la tribu !
Les dessins sont top, les personnages font sourire les adultes et rire les enfants.
Là encore, la ruse est de mise. Ainsi que la boue. C’est une belle aventure à conter sans fin.
Le livre est publié chez Les Fourmis rouges, vous pouvez le trouver ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *