Un bébé pour 2021! Mon 1er Trimestre de Grossesse

Depuis quelques jours déjà, j’ai dévoilé cette joie sur les réseaux sociaux : nous débuterons 2021 avec un petit bébé pour agrandir notre famille !

Après quatre années exclusives auprès de l’Enfant Chérie, après les aventures de M.Pizaguetti aka Le Viking et notre famille recomposée, après l’arrivée de La Pouk pour notre plus grand bonheur … nous voilà prêts à accueillir ce petit bébé.

Nous sommes très heureux de cette nouvelle. J’ai appris être enceinte par la plus drôle des façons (et probablement la meilleure), l’Enfant chérie et sa réaction, nos familles… bref, voici le résumé de ce premier trimestre.

Bonne lecture !

Rêve de génie !

Durant le confinement, en Avril, je reçois un message d’une amie

“J’ai rêvé que tu allais avoir une deuxième fille, et vu que […] c’est peut-être prémonitoire”.

Ce jour d’Avril, j’aurais du avoir mes règles. Et elles ne sont pas venues. Alors le lendemain, au réveil, c’est la première chose à laquelle je pense. Discrètement, je sors du lit et file faire un test.
J’adore le silence dans la maison le matin, personne ne bouge, on entend le sommeil. J’attends, ça semble long, je me dis de ne pas trop y croire, qu’avec le confinement les cycles sont déréglés, je regarde partout sauf le test et puis finalement, en posant mes yeux dessus, je découvre qu’il est positif.

Il est très tôt le matin et M.Pizzaguetti aime dormir. Alors je tourne et vire dans la cuisine, je commence un petit-déjeuner, puis non, puis si…je réfléchis à comment lui dire. Mon cerveau va à mille à l’heure mais l’impatience m’empêche de tout. Rapidement, je déboule dans la chambre, je m’assois. Je respire fort. Il tourne à peine les yeux que je dis “bonjourjesuisenceinte”. C’est un réveil efficace autant pour se réveiller que pour éviter de prendre un tir parce qu’on vous réveille.
Evidemment, nous étions très enthousiastes de cette nouvelle.

Mes symptômes de grossesse

Tout comme pour l’Enfant Chérie, les premiers mois sont “justes” marqués par la fatigue. Je me couche très tôt, il m’arrive même de faire des siestes alors que je ne supporte pas ça. Même l’Enfant Chérie me dit que je suis tout le temps fatiguée.
Heureusement, nous sommes confinés et je peux adapter mon rythme et mes efforts dans la journée.

Plus les jours avancent plus je sens ma patience s’amenuiser. La fatigue et les hormones me rendent à fleur de peau. Je pleure devant tout : Vaiana ou La Vie scolaire.
Chaque film que l’on regarde déclenche chez moi des larmes voire des sanglots à n’en plus finir. On en rit mais c’est assez pénible de devoir se cacher pour ne pas inquiéter l’Enfant Chérie.

Les hormones me rendent euphorique, je ris à en pleurer. Une blague même nulle, surtout venant de moi, me fait rire à me couper le souffle jusqu’à ce que les larmes perlent. Comme on rit beaucoup à la maison, j’ai vraiment la larme facile…mais on est heureux.

Exactement comme pour ma première grossesse, je ne vomis pas. Pas de nausées et juste mes seins qui deviennent douloureux. En revanche, mon corps évolue beaucoup plus vite.
Très rapidement, je prends du poids, des hanches et du ventre. En quelques semaines, le plan ” grossesse” est déclenché et je vois mon corps se transformer.
Pour ça, la reprise des cours en présentiel est compliqué. Je cherche les robes les plus larges de mon armoire et j’évite les pantalons qui me sont déjà serrés.
Une collègue me grille tout de suite bien que je nie et pour le reste j’évite au maximum la salle des profs et me cache derrière le bureau en classe pour éviter les suspicions.

L’annonce à l’Enfant Chérie et nos familles

Mes 30 ans approchant, ma famille ainsi que M.Pizzaguetti souhaitaient m’offrir un voyage pour être auprès de ma sœur …seulement les dates et la durée du vol ne me permettaient pas de me montrer très enthousiastes.
Ainsi, après un premier rendez-vous pour vérifier la grossesse et la dater, j’ai annoncé la nouvelle à ma mère et ma soeur avec en prime le bruit du cœur de ce petit être en devenir.
C’était les prémices du déconfinement mais nous n’étions pas assez proches pour le faire de vives voix. Le secret révélé, elles ont pu me soutenir en sous-main pour rééevaluer la pertinence de ce voyage ( que j’aurais adoré faire).
Quant à M.Pizaguetti, c’est à son frère qu’il a confié la nouvelle et a qui il a demandé de conserver le secret également. Nous attendions la première échographie, que nous pouvions faire ensemble, pour le dire à nos familles.

C’est ainsi qu’une fin d’après-midi, l’Enfant Chérie est restée avec le frère de M.Pizzaguetti à dessiner des dinosaures que nous sommes partis faire cette echo.
Je me souviendrai toujours de l’euphorie ressentie en sortant. Il faisait beau, j’étais avec M.Pizzaguetti, j’allais retrouver l’Enfant Chérie et nous attendions un nouveau bébé qui allait bien. Je n’avais qu’une envie : danser sur le parking et faire passer le temps plus vite.
Une fois rentrés, nous nous sommes assis avec l’Enfant Chérie pour lui confier un secret. Elle a exclu le frère de M.Pizzaguetti du salon pour nous écouter. On lui a dit qu’elle allait devenir grande soeur et que j’avais un bébé dans le ventre. Elle s’est montrée directement enthousiaste et a commencé à chercher des prénoms comma Natchouk, Lano ou d’autres que je n’ai pas retenus.
Depuis ce jour, elle est extrêmement fière de ce nouveau rôle qui l’attend, me pose des questions ( comment le bébé est protégé du caca dans ton ventre?) et fait des bisous à mon ventre.

C’est aussi ce soir là que nous avons annoncé la nouvelle à la famille de M.Pizzaguetti puisque nous dînions ensemble et à ma famille par téléphone puisque nous étions loin les uns des autres.

A la suite de cela, c’est aux collègues que je l’ai annoncé…pour pas qu’il me découvre en plein deuxième trimestre à la rentrée.

Moral et envies ce trimestre

Si au début, j’avais plutôt des envies de sucré comme des bonbons ou un kg de framboises, cela est vite passé pour ne laisser place à aucune envie particulière au deuxième mois.
En revanche, sur le troisième mois, c’est le pain et le fromage qui me font saliver. Peut-être le goût du challenge pour éviter et la toxo et la listeria. Le choix des fromages n’est pas simple mais ça reste un réel plaisir.

Pour ce qui est du moral, c’est idem : tout va bien. Pour une fois, je réussis à lâcher prise sur certains points. Cependant, la charge hormonale me rend davantage sensible notamment à l’absence de l’Enfant Chérie en ce début d’été.

Je suis reconnaissante de la chance qu’on a, reconnaissante d’être enceinte une nouvelle fois et surtout d’avoir pu passer mon confinement avec l’Enfant Chérie et M.Pizzaguetti. J’ai pu me reposer, profiter d’instant privilégié avec eux et permettre l’installation de ce nouveau bébé avec douceur.

Cotidiane

Un commentaire sur “Un bébé pour 2021! Mon 1er Trimestre de Grossesse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page