Julian est une sirène – Jessica Love

Le petit nouveau dans la bibliothèque de l’Enfant Chérie !

Sur recommandation, je n’ai pas hésité quand je l’ai aperçu à la librairie.

Il est beau.

Les couleurs, les illustrations, les mots … tout nous invite à nous laisser porter et à formuler nos interprétations. Le peu de texte présent permet à l’enfant de s’approprier le livre et de ne pas avoir besoin de l’adulte pour s’en saisir. Les illustrations riches et colorées se suffisant.

Julian voit passer trois femmes magnifiques habillées en sirènes. Alors, il ne rêve plus que d’une chose devenir lui aussi une sirène. Mais que va penser sa grand-mère, Mamita?
Mamita est la clé. A travers les dessins et la réaction de la grand-mère, on observe la sérénité de cette dernière mais aussi la confiance entre les deux personnages.


Ce que peut-être j’ai préféré c’est que l’histoire se suggère à elle-même. Il n’y a pas de volonté didactique dernière comme on peut l’avoir dans d’autres ouvrages jeunesses.
Attention, cette dimension didactique a ses avantages mais elle ne peut-être le seul prisme pour aborder la question du genre.
Par ailleurs, on pourra également souligné que l’enfant est un enfant racisé sans que ses caractéristiques physiques ne soient le sujet. Là encore, c’est agréable car cela permet de voir des personnages racisés qui sont ce qu’ils sont, en l’occurrence, un enfant et sa grand-mère.


Je vous le conseille chaudement, évidemment.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *